• Catastrophe désannoncée

    3 réacteurs sur le point de fondre, percer leur cuve, entrer en contact avec la terre et l'eau... Personne ne sait quand et où finira l'agonie des réacteurs de Fukushima. Ni comment.

    Parlons des faits :

    1. la sécurité calculée n'a servi à rien, car le risque calculé était minoré,
    2. les conséquences d'un accident majeur n'ont jamais été évaluées,
    3. les experts ne savent rien de ce qui va *probablement* se passer, ou pas...
    4. les experts ne connaissent rien des enchaînements d'événements qui peuvent provoquer un accident majeur,
    5. Tchernobyl n'est pas fini : la radioactivité aura perdu 50% de son intensité dans 240 000 ans ; la réparation de 1987 ne tient déjà plus après 25 ans,
    6. Tchernobyl, c'est déjà 1 000 000 de morts, et ça n'est pas fini,
    7. le Japon c'est le pays de la technologie, de la maîtrise du progrès technique ; et malgré celà...
    8. les politiques bluffent, car ils ne savent rien,
    9. les politiques mentent depuis 50 ans à propos du nucléaire,
    10. les politiques mentent de plus en plus à propos du nucléaire,
    11. les écologistes avaient raison,
    12. la priorité absolue, et la seule mission des politiques responsables, c'est d'avancer rapidement sur le chemin du démantèlement, et d'engager un basculement des ressources énergétiques vers du durable: le soleil, le vent, les vagues, etc.
    13. les 240 centrales en service sur la planète sont autant de bombes à retardement que celles qui ont déjà foiré,
    14. les écologistes véritables ont raison : décroissance et partage, *aucune* autre solution.

    Il faut enfoncer dans les gueules béantes des décideurs bêlants le fer rouge de notre colère tant que le danger menace, leur faire avouer leur incapacité à imaginer les conséquences de leurs décisions financières, leur incurie, leur bétise. Il faut dès à présent les inonder de courrier, de messages, de manifestations, pour *exiger* qu'on sorte de cette impasse pour polytechniciens aveugles et inconséquents (on peut très bien savoir résoudre de tête, en 3s, une équadiff du 2nd ordre avec 2nd membre, et être con comme un verre à dents).

    Il faut les faire céder maintenant.

    Parce que si demain, ou dans un mois, ou dans un an... ils réussissent à mettre un sarkophage (ça serait une bien meilleure nouvelle qu'un simple sarcophage, non ?). Bref, s'ils cachent la merde au chat de Schrödinger, ils vont nous péter des raisonnements de cons pendant 1000 ans : la nature a été salope, et l'homme a su s'en sortir, l'homme a dompté le nucléaire.

    Jamais je ne pourrai entendre : cette politique énergétique est la seule possible, on continue, banzaï.

     

     

     

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :